“l’éthique en Finance” de Florian Amirhosseini aux Editions Universitaires Européennes

“Ingénieur généraliste, actuellement consultant en stratégie au sein du cabinet EY (anciennement Ernst & Young), je suis arrivé au sein de notre confrérie bullienne lors de l’intronisation de notre cher Lionel.

Pour ma part, certains sujets ne peuvent rester à l’état de brouillard dans mon esprit, surtout lorsqu’il s’agit de sujets qui peuvent ébranler l’équilibre de l’ordre mondial tel que nous le connaissons. Je me suis donc attelé à l’étude d’un sujet peu abordé: la place de l’éthique dans la finance avec une idée : livrer un regard objectif et sans fard sur les dérives morales et les pratiques responsables de la finance pré et post-crise 2007.”

 

Lien AMAZON :

https://www.amazon.fr/L%C3%A9thique-en-finance-Florian-Amirhosseini/dp/3639502418/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1468327452&sr=8-1&keywords=florian+amirhosseini

41Z2JSOZQHL._SX339_BO1,204,203,200_ couv ethique

2007 : année de l’une des plus grandes crises financières de l’histoire, à elle seule responsable du passage de 50 millions de personnes sous le seuil de pauvreté. L’opinion publique découvre alors l’ampleur de l’immoralité des institutions financières mondiales. Même si aujourd’hui le spectre de la crise semble lointain, les banques d’investissements n’ont jamais réalisé autant de profits que ces dernières années. Sur un tout autre plan, l’Union Européenne peine encore à trouver des accords jugulant l’évasion fiscale de milliards de dollars annuels.

A l’heure où la croissance mondiale demeure en berne et les politiques d’austérités frappent toujours de plein fouet les économies les plus fragiles, ce sujet reste plus que toujours d’actualité et peut nous amener à nous interroger de la manière suivante : Est-il encore possible de réconcilier l’ensemble des agents économiques avec le monde de la finance ?

Peut-il exister un équilibre entre tous ces différents acteurs ou un modèle alternatif pouvant les contenter ?

C’est sous cet angle et à travers l’analyse bibliographique de nombreuses pratiques financières de 2007 et d’au-delà que Florian Amirhosseini tente de répondre à cette problématique.